"

"

Retour

Crédit immobilier : 4 erreurs à ne pas faire si vous voulez l'obtenir

Ça y est, c’est décidé, vous avez décidé d’acheter ce logement qui vous plaît tant. Et pour financer votre acquisition, vous allez faire une demande de prêt immobilier. Pour optimiser vos chances d’obtenir votre financement, voici quelques erreurs à ne pas commettre…

ERREUR #1. FAIRE L’IMPASSE SUR L’ÉPARGNE

Lorsqu’elle évaluera votre situation, la banque auprès de laquelle vous aurez déposé votre dossier de financement s’attardera sur votre capacité d’endettement. Pour autant, elle ne négligera pas de scruter votre capacité à épargner. Eh oui, auprès des banquiers, les fourmis ont davantage la cote que les cigales. En effet, le fait de pouvoir justifier d’une épargne mettra en avant vos qualités de gestionnaire et rassurera le banquier. Disposer d’une épargne pourra même contribuer à compenser l’éventuelle faiblesse de vos revenus… Enfin, à supposer que la banque qui étudie votre dossier de financement ne soit pas un établissement dont vous étiez déjà client(e), la perspective de pouvoir rapatrier vos produits d’épargne ne pourra que jouer en votre faveur.

ERREUR #2. NÉGLIGER L’IMPORTANCE D’UN APPORT PERSONNEL

Dans la plupart des cas, un apport d’au moins 10 % du montant de votre acquisition vous sera demandé. Ne pas disposer de cette somme risquerait de vous pénaliser à plus d’un titre. Le banquier pourrait douter de votre capacité non seulement à épargner mais aussi à rembourser le prêt que vous lui demandez… et refuser de vous l’accorder ! S’il vous débloque les fonds malgré tout, les conditions tarifaires seront probablement moins avantageuses que si vous aviez été en mesure de fournir un apport. Vous l’aurez compris, sans apport, vous vous privez d’un précieux outil…

ERREUR #3. TRAÎNER DE VIEUX CRÉDITS À LA CONSOMMATION

Comme le dit le proverbe, « qui paye ses dettes s’enrichit ». « Mais gagne aussi en crédibilité auprès des banquiers » serait-on tenté d’ajouter. Car si vous avez des crédits à la consommation en cours, ceux-ci diminueront votre capacité d’emprunt. En les soldant par anticipation, vous gagnerez en crédibilité aux yeux de la banque auprès de laquelle vous aurez sollicité l’obtention d’un prêt immobilier et bétonnerez votre dossier de financement.

ERREUR #4. VOUS PASSER DES SERVICES D’UN COURTIER

Parce que sa mission consiste à vous aider à trouver la meilleure solution de financement possible pour votre achat immobilier, un courtier constitue un atout de taille dont il serait dommage de vous passer dans votre jeu. Son expertise vous permettra de profiter non seulement de taux plus avantageux mais aussi de garanties plus favorables, d’une assurance-emprunteur moins chère et de modalités de remboursement plus souples.

Découvrez nos programmes immobiliers neufs : Chrysalide Montpellier - Domaine du Parc Montpellier - Primavera Fréjus - Oustau Verde Puget-sur-Argens

Clause du formulaire de collecte des données sur le site web ROXIM

Dans le cadre de l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la protection des données personnelles (RGPD), le groupe ROXIM procède à la mise à jour de sa politique de protection des données. Dès lors, nous vous informons que les données ci-dessus sont nécessaires pour nous permettre de répondre à toutes questions ou demandes d’informations que vous seriez susceptible de nous soumettre. Vos données personnelles sont collectées et traitées par le groupe ROXIM uniquement sur la base de votre consentement, après avoir coché la case correspondante ci-après, et sont transférées à ses services internes et à ses sous-traitants, aux seules fins de répondre à votre demande. Vos données personnelles sont conservées pendant toute la durée nécessaire à la gestion de votre demande, et dans la limite de 3 ans à compter de notre dernier contact avec vous. Conformément à la législation relative à la protection des données personnelles et notamment à la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et de portabilité de vos données, du droit de vous opposer à leur traitement ou d’en obtenir la limitation, ainsi que du droit de définir les directives relatives à l’exercice desdits droits dans le cadre de votre héritage numérique. Vous pourrez faire valoir vos droits en écrivant à notre délégué à la protection des données (DPO) à dpo@roxim.com Vous disposez également du droit de saisir la CNIL pour toutes réclamations, et du droit de vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique auprès de Bloctel conformément à l’article L.223-1 du code de la consommation. Je consens à la collecte, au traitement et au transfert de mes données personnelles selon les modalités précitées.