"

"

Retour

Frédérique Domergue

Une artiste experte du métal

Nous sommes partis à la découverte de l’extraordinaire univers de Frédérique Domergue dans son atelier à Lunel, dans l’Hérault.

Frédérique Domergue

Je travaille le métal que j’associe avec des essences rares de bois afin de créer du mobilier contemporain et du mobilier qui a une âme, qui me ressemble, loin des dictats de la décoration d’intérieur d’aujourd’hui. Ma démarche part de ce constat : comment créer du mobilier contemporain à partir du mobilier existant, ancien ?

Comment votre art a-t-il évolué ?

J’ai évolué dans mon travail en créant des panneaux muraux. La spécificité de mon travail se traduit par cette association des matériaux nobles : les essences de bois rares et le métal. J’utilise le zinc, le bronze, le titane, l’acier, le laiton, que je dépose sur du bois pour créer du mobilier contemporain et des tableaux. C’est par oxydation des métaux que j’obtiens des résultats ; je n’utilise absolument pas de peinture.

Qu’est-ce qui est le plus gratifiant entre la conception de mobilier et la création de tableaux muraux ?

La recherche de la création d’un meuble est passionnante, mais la partie mise en oeuvre est assez rébarbative. Il est évident que pour une oeuvre, il y a un lâcher-prise que l’on ne peut pas avoir sur la maîtrise d’un meuble. Ce lâcherprise

est plus gratifiant parce qu’il y a un travail du temps, de l’oxydation. Je ne laisse pas la plaque agir, j’interagis avec les  acides que j’utilise pour oxyder les métaux tout en gardant à l’esprit ce que je veux obtenir. Plus encore, je travaille avec

le temps, car s’il est humide, j’obtiens d’autres oxydations. Lorsqu’il fait beau ou chaud, ou qu’il y a du vent, j’obtiens des déclinaisons de patine complètement différentes. Je maîtrise 50 à 60 % du travail.

Quelle est votre source d’inspiration ?

Mon inspiration, elle vient de la nature. De plus, on vit dans le Sud, alors les horizons de mer font partie de mes sources d’inspiration.

Comment avez-vous connu le Spa le Nid’O ? Qu’est-ce qui vous a amenés à travailler ensemble ?

Au début, on commence dans sa région, donc j’ai participé à la foire de Montpellier. C’est là que j’ai rencontré Laurence et Marc Pigeon ; ils m’ont tout de suite fait confiance. J’ai d’abord travaillé pour Mme Pigeon sur du mobilier qui

existait déjà, puis il y a eu un lancement de programme à Fréjus, pour lequel j’ai réalisé du mobilier. C’était une grande enfilade qui meublait un appartement-témoin. À nouveau, Laurence m’a sollicitée pour le Spa le Nid’O. J'ai travaillé sur

la banque d’accueil. C’était une belle expérience car il fallait rentrer dans le projet, trouver les matériaux qui s’adaptent à un espace de bien-être.

Lifestyle #4 by Roxim - L'Art !

Lire le magazine

Clause du formulaire de collecte des données sur le site web ROXIM