"

"

Retour

Adrien Enaer, artiste peintre montpelliérain

Il nous reçoit dans les ateliers Ernest Michel de l’association LineUp.

Adrien Enaer, artiste peintre Montpelliérain

Parle-nous de ta peinture.

ADRIEN ENAER : « Au départ, je peignais des ambiances hip-hop, de graffeurs. Je me suis rendu compte que ça ne me correspondait plus, j’avais envie de travailler des sujets qui parlent à un grand nombre de personnes, d’approfondir ma technique. J’ai envie de peindre "2020" et je m’inspire donc beaucoup des nouvelles technologies, comme le graphisme qu’il y a autour de la reconnaissance faciale. Je m’inspire également de la peinture classique, qui amène une part de réalisme dans mes peintures.

Comment composes-tu tes peintures ?

A.E. : Il faut que les éléments se répondent, que ce ne soit pas trop chargé. Je compose mon tableau par zone. Si j’ai une partie vaporeuse, je vais utiliser des aplats de couleur, et je vais contraster sur une zone à côté avec des rayures par exemple. J’essaie de limiter les effets tout en gardant un dynamisme dans ma peinture. J’utilise de l’acrylique au rouleau et au pinceau et très peu de bombe. Je trouve intéressant de mélanger les techniques, les outils ; ça permet de faire évoluer. Mon identité graphique, c’est un peu les rayures que je pose sur chacune de mes toiles : ça apporte une certaine vibration.

Comment s’est déroulée la peinture en live avec Asto pour les 30 ans de Roxim ?


A.E. : J’ai rencontré Léo, l’artiste Asto, dans les ateliers LineUp. Comme au sein de cette association on se partage pas mal les projets, j’ai eu la chance de réaliser la fresque pour les 30 ans de Roxim en live avec lui sur le parvis du Nuage, à Montpellier.

C’était la première fois que je réalisais une œuvre en live à 4 mains. Je trouvais très intéressant de mixer une peinture abstraite à des personnages. Pour réaliser ce panneau, on a tous les deux fait une maquette chacun de notre côté, qu’on a rassemblées, on a bougé les éléments pour raconter une histoire à travers ces deux maquettes. L’idée était que mes personnages viennent marcher sur ses formes à lui. On a pris beaucoup de plaisir à réaliser cette œuvre.

Lifestyel #4 by Roxim - L'Art !

Lire le magazine

Clause du formulaire de collecte des données sur le site web ROXIM