"

"

Retour

OÙ TROUVER DE L'ART ? COMMENT RECONNAÎTRE ET ACHETER UNE ŒUVRE D'ART ?

ENTRETIEN AVEC PATRICK MICHEL, COLLECTIONNEUR D'ART

Comment acheter une œuvre d’art ?

PATRICK MICHEL : Il s’agit d'un processus assez complexe. Il faut tout d’abord décider et distinguer les raisons personnelles de l’achat. 

L’envie ou le coup de cœur. 

Pour cela il n’y a aucun critère. Quels que soient le prix ou la beauté, c’est l’acquéreur qui se fait plaisir, à partir du simple regard, de son ressenti ou de l’émotion que lui renvoie l’œuvre en question.

L’envie d’une œuvre d’un artiste en vogue

On peut adopter le même principe que ci-dessus, si ce n’est que l’offre de prix ne sera pas la même et que le risque peut intervenir (effet de mode). L'engouement peut également être éphémère, et l'œuvre bien sûr dépassée dans le temps.

L’envie d’une œuvre reconnue

Pour l’acquéreur profane, c’est aussi l’inconnu. J’achète, mais est-ce que l’œuvre va prendre de la valeur dans le temps ? Beaucoup se posent la question « est-ce un bon artiste » ? C’est donc dans ce cas bien précis qu’il vaut mieux avoir l’avis d’un professionnel, car on entre dans un véritable labyrinthe « business » et tout est possible : les techniques : huile sur toile, ou sur d'autres supports, ou gouache sur papier carton,acrylique, dessin aux crayons ou aux feutres. Bien des questions se posent.
Quant à la reconnaissance d’une œuvre, il faut toujours appli- quer la règle suivante : « mieux vaut acheter une œuvre majeure d’un artiste mineur, qu’une œuvre mineure d’un artiste majeur ».

Dans tous les cas, il faut consulter des professionnels, experts, commissaires-priseurs etc... Une sécurité néanmoins dans les ventes aux enchères, qui ont pignon sur rue : vous aurez la certitude que l’œuvre est suivie, répertoriée et garantie.

Petits conseils : s’informer, lire les livres d’art, prendre son temps, ne pas acheter directement, voir et revoir ; en fin de compte, se passionner. Coup de cœur ou pas, ne pas acheter deux œuvres d’un même artiste en même temps pour faire baisser le prix ! Leurs œuvres évoluent tout au long de leur vie et il est donc intéressant de suivre leur parcours artistique et d’acquérir la meilleure période. Faire également attention aux démarches à domicile par des représentants de l’artiste ; elles sont nombreuses.

Comment reconnaître une œuvre d’art ?

P.M. : Encore une fois, il est difficile de statuer sur ce thème. Bien sûr, les artistes qui en font leur métier ont pour la plupart eu un enseignement ( Beaux-Arts, Ecoles Supérieures, Arts appliqués)... Ils ont appris certaines règles, comme l’anatomie du corps humain, ou les règles essentielles de composition, l’équilibre d’une « nature morte » par ses formes, ses volumes, de façon à ce que l’œil soit attiré inconsciemment vers le parfait.

Mais au cours des siècles et des époques passées, les artistes ont évolué en fonction de leurs propres vision, personnalité et courant artistique.

À la « Renaissance », les personnages étaient parfaitement représentés. Aujourd’hui si on prend la « Figuration libre », ils sont totalement déstructurés, sans que cela n’entache pour autant la qualité de l’œuvre. Le philosophe allemand Kant défini dans « Le génie de l’art » un ensemble de valeurs : l’authenticité, l’originalité, la célébrité, la beauté, la rareté, la spiritualité, la technique, la virtuosité, la maîtrise dans l’exécution. Une œuvre d’art doit dégager une grande sensibilité. L’art est donc un langage artistique propre à chacun d’entre nous ; cela reste très subjectif et, d’une manière générale, vous en restez seul juge.

 

 

Le prix est-il garant d'une œuvre d’art ?

P.M. : La valeur marchande de l’art, en résumé un prix, est loin d’être un critère de reconnaissance d’une œuvre d’art. Si le prix correspond à l'œuvre d'un artiste illustre et reconnu, cela peut être un placement à long terme, mais il faut très bien connaître le marché de l'art.

Où trouver de l'art ?

1) CHEZ L’ARTISTE DANS SON ATELIER ?

Cela apporte un contact direct et laisse une connexion profonde avec l’artiste.

2) DANS DIFFÉRENTS LIEUX PRIVÉS : HÔTELS, RESTAURANTS... ETC ?
Ce ne sont malheureusement pas les lieux adéquats.

3) DANS LES FESTIVALS PUBLICS, EN GÉNÉRAL ORGANISÉS PAR DES COLLECTIVITÉS LOCALES ? 
Manifestations ludiques permettant les rencontres avec les artistes.

4) DANS LES MUSÉES ?

Cela donne de manière générale une approche approfondie des œuvres d’art et du parcours de l’artiste.

5) AUX PUCES ?
où amateurs et professionnels aiment chiner et découvrir. Les puces de Saint-Ouen à Paris font partie des plus intéressantes au monde.

6) EN LIGNE ?

L’offre est énorme et non garantie. Faire très attention.

7) DANS LES GALERIES D’ART ?

Lieux professionnels où l’on vous conseille.

8) CHEZ CERTAINS ANTIQUAIRES ?

Pour les initiés.

9) DANS LES SALONS D’ARTS SPÉCIALISÉS ?

La plupart du temps ce sont les galeristes qui présentent leurs artistes.

10) DANS LES VENTES AUX ENCHÈRES ?

Toutes les œuvres sont authentifiées et répertoriées ; cela apporte une garantie à votre achat.

Finalement on trouve de l’art librement partout. Reste à savoir dans quel cas on s’y intéresse : pour le plaisir, s’initier, comprendre et apprécier, pour un éventuel achat... ?

Clause of the data collection form on the ROXIM website